Tuesday, 21 May 2019

Ribreau Mickael: Pélage, Célestius et la controverse pélagienne dans les sermons de Césaire d'Arles à Grégoire le Grand

 Dans le Sermon Dolbeau 30, Augustin nomme
pour la première fois Pélage, dont les doctrines consacrées à la grâce avaient
pu ébranler le peuple chrétien africain. L’évêque d’Hippone se devait donc de
réfuter dans un sermon, de façon explicite, la doctrine de Pélage, déjà
combattue, mais de façon implicite, dans des livres ou d’autres sermons
auparavant. On rencontre la mention de Pélage dans des sermons postérieurs à
Augustin, chez Césaire d’Arles ou Grégoire le Grand. Nous nous proposons donc d’étudier
ces textes dans lesquels les prédicateurs nomment Pélage ou ses disciples,
devant un public varié, à des époques parfois éloignées du cadre historique de
la controverse pélagienne. Pourquoi les prédicateurs nomment-ils Pélage ou ses
partisans ? Dans quel contexte Pélage ou ses partisans sont-ils
mentionnés ? cachent-ils d’autres adversaires ? A quel public
s’adressent ces sermons : s’agit-il de clercs, du peuple ? Quelle
doctrine de la grâce est transmise ? Il conviendra également de se
demander si ces passages sont dépendants d’Augustin, s’ils se démarquent du
modèle augustinien, si les prédicateurs ont pu avoir accès aux textes de Pélage
ou de ses partisans, ou s’ils connaissent Pélage uniquement à travers les
œuvres de l’évêque d’Hippone.

No comments:

Post a Comment